Mardi 25 septembre 2018  
 
 
English
Accueil Nous contacter Plan du site
Accueil
mairie en ligne
nouscontacter
paiementenligne
etatcivil
marchespublics
Restauration scolaire
aumenu
paiementenligne
modedemploi
billetteriecantine
Numeros utiles
marches
 
 

Press' Lorgues

Lorgues Infos

Lorgues infos N°39 - Eté 2018
Lorgues Infos - Les archives

VAL

VAL

Autres publications

Guide des associations

risque smajeurs

 

NewslettersInfolettresLorgues SMS

Festiv'Eté

Votre agenda


Programme du cinéma Jacky Mathevet.
Culture
Programme du cinéma
Jacky Mathevet

à consulter en ligne ici
 

Marché paysan
Animations
Marché paysan
Jusqu'au 26 octobre
Le vendredi matin
Cours de la république

Votre météo


> Station météo à Lorgues

FacebookTwitterFlickr
Edito du Maire

édito du maire d'été

Le printemps est une merveilleuse saison. Un climat doux, une végétation multicolore, des senteurs végétales exaltées, des jours plus longs, un cocktail idéal pour en profiter pleinement !

Notre printemps tant apprécié n'a pas été au rendez-vous en cette année 2018.

Des jours et des jours de pluies et de mauvais temps avec des conséquences dont nous nous serions bien passé : inondations, humidité, sorties annulées, dégradations des voies de communication, travaux supplémentaires en urgence, etc. 

Seule satisfaction : l’amélioration significative de notre ressource en eau. Une problématique qui me préoccupait depuis maintenant deux ans. En effet, nous avons connu au cours de ces deux derniers exercices un déficit pluviométrique qui a mis nos ressources naturelles dans une situation alarmante. Donc, grâce à ce printemps pluvieux, c’est avec une grande sérénité que nous allons affronter l’été qui arrive, avec une pensée émue aux habitants des autres régions françaises qui ont vécu des inondations dramatiques telles que nous les avons connues le 15 juin 2010. 

Ce qui me préoccupe à présent, c’est non plus la ressource en eau mais le devenir de sa gestion. La loi du 7 août 2015 portant Nouvelle Organisation Territoriale de la République (Loi NOTRe) fait obligation (que cela nous plaise ou pas !) de transférer les services de l’eau, de l’assainissement et également la gestion des eaux pluviales, à la Communauté d'Agglomération Dracénoise en janvier 2020.

L’eau appartient à notre patrimoine naturel comme nos ouvrages architecturaux appartiennent à notre patrimoine historique. Cette eau, ce bien public, en plus d’être un droit fondamental, elle nous appartient. La gestion de l’eau est, avec l’éducation primaire et la voirie, la raison même d’exister de chaque collectivité locale et ce, depuis 1790.

Désormais une loi suffit pour nous retirer ces compétences, cette richesse locale naturelle ! Un moyen, encore une fois, de sortir un peu plus la Commune de la République décentralisée. 

On n’indique pas les avantages liés à ce transfert de compétences. Par contre, je peux aisément présenter les points sensibles sur lesquels nous pouvons nous interroger. Mis à part que la Commune perd la maîtrise de sa politique dans ces domaines, quel sera le futur mode de gestion ?  Un mode de gestion directe en régie ou bien un mode de gestion indirecte en délégation de service public à une entreprise privée ? En concession ? En affermage ? Quels seront les coûts de fonctionnement ?  Quelle qualité et quelle performance du service ? Quel avenir pour les agents municipaux ?  Et le prix de l’eau dans tout ça ? Devrons-nous payer à notre EPCI l’eau de notre consommation publique pour nos écoles, l’arrosage de nos jardins, de nos services municipaux, etc. ?  

 

L’eau est un bien patrimonial local qui se gère localement et par la collectivité la plus près des citoyens et des usagers. Vous savez combien je suis attaché à la régie publique municipale. Je me dois d’être respectueux de la loi, mais je peux vous assurer que je me battrai de toutes mes forces et je mettrai tous les moyens nécessaires pour conserver la maîtrise de ce bien naturel précieux qui nous appartient. 

Claude Alemagna

Maire de Lorgues
3ème Vice président de la C.A.D.
Conseiller régional
Le commerce de proximité répond au marché de l’offre et de la demande, il connaît depuis quelques années d’importantes transformations. Ce commerce traditionnel doit faire face aux nouvelles mutations avec l’essor de la grande distribution, du hard-discount, du e-commerce, qui ont modifié les comportements d’achat des ménages mais aussi à cause de l’automobile qui nous donne de bien mauvaises habitudes. 
Pour les communes, il est essentiel de maintenir et de développer une offre de commerce de proximité. Nous nous devons de le défendre. Le défendre c'est favoriser les produits locaux, développer la diversité des goûts, mettre en avant les valeurs des métiers, privilégier la qualité du service. Défendre le commerce de proximité c'est surtout préserver une qualité de vie.
Les élus municipaux s’y sont engagés en facilitant l’accès aux commerces tels que l’aménagement de places de stationnement, l’inscription de nouveaux parkings dans le cadre du Plan Local d’Urbanisme (PLU), mais aussi avec la mise en place d’une zone bleue pour plus de rotation, en maintenant les services publics en cœur de ville, en développant les animations festives et ludiques proches des activités commerciales et en mettant en place un dispositif de vidéo-protection. 
Au-delà de l’offre commerciale, cette stratégie s’inscrit dans un cadre plus large en intégrant la valorisation des espaces publics, la qualité du bâti, la qualité des devantures commerciales avec la mise en place de politiques urbaines que sont le Fonds d’Interventions pour les Services, l’Artisanat et le Commerce (FISAC) et le Programme d’Intérêt Général (PIG) engagés avec la Communauté d'Agglomération Dracénoise (CAD), la construction de  90 logements locatifs publics et l’installation d’une entreprise d’ingénierie en économie numérique créatrice de 150 nouveaux emplois en cœur de ville. Toutes ces opérations vont consolider dans le temps cette politique en faveur du commerce de proximité avec une augmentation du nombre de nouveaux clients.  
L’objectif est de conserver au commerce lorguais sa vocation de moteur d’activité du centre-ville pour le plus grand bonheur de tous : commerçants mais également les consommateurs nombreux à rechercher cette convivialité si importante dans notre monde moderne, une relation amicale et affective de partages. 
Alors, je vous invite chacun de vous à venir consommer chez nos commerçants lorguais divers et variés pour profiter ensemble de moments inoubliables