Dimanche 18 novembre 2018  
 
 
English
Accueil Nous contacter Plan du site
Accueil
mairie en ligne
nouscontacter
paiementenligne
etatcivil
marchespublics
Restauration scolaire
aumenu
paiementenligne
modedemploi
billetteriecantine
Numeros utiles
marches
 
 

Press' Lorgues

Lorgues Infos

Lorgues infos N°39 - Eté 2018
Lorgues Infos - Les archives

VAL

VAL

Autres publications

Guide des associations

risque smajeurs

 

NewslettersInfolettresLorgues SMS

Festiv'Eté

Votre agenda


Programme du cinéma Jacky Mathevet.
Culture
Programme du cinéma
Jacky Mathevet

à consulter en ligne ici
 

Votre météo


> Station météo à Lorgues

FacebookTwitterFlickr
Inauguration de la Station d'épuration

Inauguration de la STEPLorgues possède désormais une station d’épuration digne d’une ville moderne et respectueuse de l’environnement.

L’usine de traitement des eaux usées a été inaugurée le 25 mai dernier en présence d’élus des communes voisines et des entreprises qui ont participées à sa réalisation.

Ce projet a été réalisé pour remplacer un équipement vieux de 37 ans. Un projet, le plus important que la commune n’est jamais eu à construire.

Une station d’épuration moderne qui apporte une réponse aux exigences écologique et environnementale pour le respect et la protection de nos sous sols et de la qualité des eaux traitées qui sont rejetées en fin de parcours dans le milieu naturel.

Cette STEP a été construite dans un esprit de développement maîtrisé et durable.

C’est avant tout une réalisation technique qui a nécessité de nombreuses études, des travaux pointus et un savoir-faire particulier. Une opération difficile aussi d’un point de vue administratif.

 

 

Chronologie

Après acquisition d’un terrain de 5,50 hectares sur un site naturel dans le prolongement du Réal Calamar et permettre un écoulement du réseau collectif par gravitation.

Il a fallu passer du bassin versant du fleuve l’argens au bassin versant de la Florièyes son affluent et créer pour cela un nouveau réseau de transfert.

Les études de faisabilité et de réalisation avec les procédures de marché publics ont duré deux ans.

Deux ans de travaux grâce à des entreprises performantes et les propriétaires fonciers

Les travaux ont débuté le 9 mai 2011 pour une mise en service le 4 mars 2013 soit une durée totale de travaux de 2 ans, ce qui est une véritable performance qui a pu être obtenue grâce à la compréhension du propriétaire du terrain du site, mais aussi grâce aux propriétaires qui ont accepté à l’amiable la traversée de leur propriété. Qu’ils en soient encore une fois ici, vivement remerciés .

17 entreprises et 4 bureaux d’études ont participé à la réalisation de cette usine de traitement des eaux usées.

Le projet se fond magnifiquement dans un espace naturel sensible.

Le projet s’inscrit très bien dans ce site naturel avec une architecture où l’ensemble des pierres de façade rappelle nos terrasses cultivées, la restanque de notre campagne provençale avec le toit végétalisé.

Les étapes du projet

Ce projet a été réalisé en 2 étapes : Une première étape pour des travaux de création d’un réseau de transfert de l’ancienne station de sainte Anne au nouveau site de Notre Dame de Florièyes au quartier des pailles. Et la seconde étape fut la construction de l’usine de traitement.

Création des réseaux de transfert : 2200 ml de réseau de refoulement de l’ancienne station jusqu’au rond-point des médaillés militaires pour rejoindre ensuite sur 3100 ml par gravitation la nouvelle station.

Au total se sont 5,30 km de réseau neuf qui ont été créés et 1700 ml de réseau réhabilités. Le réseau Lorguais d’assainissement est désormais de 28 km.

Une station de traitement Biologique physico-chimique à boues activées

La station est dimensionnée pour recevoir 11000 équivalent-habitants. Les besoins d’aujourd’hui sont de 4000 équivalent-habitant pour une population actuelle de 10450 habitants.

La station est automatique avec un fonctionnement télésurveillé.

Nous avons construit une station de traitement des eaux usées biologique à boues activées de faible charge fonctionnant en aération prolongée, c'est-à-dire qu’on laisse la nature faire son œuvre avec des bactéries qui y sont développées pour digérer les pollutions et les transformer en boues.

Elle reçoit un débit journalier de 1754 m3 avec un circuit de traitement sophistiqué :

Les effluents arrivent dans un poste de relevage toutes eaux d’un débit de pointe de 40 m3 et passent ensuite dans une chaine de prétraitement comprenant un dégrilleur qui capture7700 kg/an de produits refusés, puis dans un dessableur évitant ainsi que les sables et gravions tombent au fond de la fosse. Les sables sont régulièrement soutirés par le fond pour être envoyé vers un système de lavage des sables qui une fois lavés et analysés, ils sont utilisés en sous couche routière.

Une fois retiré de leurs sables, les effluents passent dans le déshuileur. Dans cet ouvrage des pompes diffusent de fines bulles d’air qui ont pour effet de faciliter la remontée des graisses et corps flottants en surface. Leur élimination se fait ensuite par raclage de la surface avec un bras qui les envoie automatiquement dans un procédé de traitement des graisses.

Le traitement physico-chimique par boues activées en aération prolongée s’effectue dans un bassin de traitement biologique de 2430 m3, pour aller ensuite dans un clarificateur de 220 m3/h de débit. Un puits à flottants d’un débit de 20 m3/h récupère les boues qui sont déshydratées et stockées dans une serre pour séchage et obtenir des boues à 20% de cécité. Les volumes de transfert sont ainsi limités et ce qui a pour effet d’augmenter l’autonomie de stockage avec une rotation de benne tous les 8 mois avant utilisation par l’agriculture.

Les odeurs sont traitées par bio filtration sur support minéral.

Les premières phases du traitement, le dégrillage, le dessablage/deshuilage et la phase traitement biologique sont confinées dans des bâtiments étanches afin que les mauvaises odeurs ne se répandent pas dans l'environnement de la station.

Elles sont traitées par bio filtration sur support minéral. Le débit traité est de 7300 m3/h.

L’air nauséabond est collecté et traité en passant par une tour de lavage.

Une eau pure rejetée dans le milieu naturel

En fin de parcours, l’eau est rejetée dans le milieu naturel, la rivière la Florièyes. Elle est de qualité compatible avec une « eau de baignade ».

Station de dépotage pour les utilisateurs de fosses septiques

Une station de dépotage a été construite en abord du site pour le traitement des matières de vidange externes du réseau d’assainissement non collectif et qui seront amenées par des entreprises spécialisées locales.

 

Le coût et le financement de l’opération : 6 301 722 €

INVESTISSEMENT

FINANCEMENT

Acquisition terrain

59 763 €

Subventions du Conseil général 

725 937 €

Etudes et maîtrise d’œuvre 

234 452 €

Subvention de l'Agence de l’eau 

1 343 919 €

Transfert des réseaux 

2 240 364 €

Récupération TVA

1 022 930 €

Construction de la station

3 767 143 €

Emprunt

3 208 936 €

TOTAL

6 301 722 €

TOTAL

6 301 722 €

La commune n’aura pas mis un seul euro dans cette opération et le financement a pu être réalisé sans augmentation de la redevance. Le service de l’assainissement fonctionne tel un établissement industriel et commercial. L’emprunt permet de lisser dans le temps l’investissement pendant sa durée de vie de 25 à 30 ans pour faire participer au financement toutes les générations d’usagers : ceux d’aujourd’hui mais aussi tous ceux qui viendront se raccorder, demain et au cours des 25 prochaines années.

Le seul bémol à cette opération

Si le dossier de la STEP avait été déposé avant échéance du 8ème plan programme de l’agence de l’eau qui prenait fin le 31 avant décembre 2007, nous aurions une annuité d’emprunt bien plus faible avec un gain de subvention de 1,40 millions supplémentaire  !

CONCLUSION

Le fonctionnement et la gestion de cet outil moderne se fait en régie municipale. Nos techniciens en ont la charge, ils y ont été préparé, pour une utilisation optimale.

Monsieur le Maire a clôturé son discours en précisant  :

« Nous avons relevé un défi formidable, nous avons apporté une réponse à un besoin structurant de notre commune. Nous avons inscrit ce nouvel équipement dans la durée avec une possibilité d’optimisation en fonction de l’évolution démographique d’ici l’horizon 2040. Lorgues est désormais rentrée dans la catégorie des communes les plus respectueuses de son environnement ».

 

ORGANISATION DE VISITES DE LA STATION

Pour les personnes désireuses de connaître son fonctionnement avec de plus amples renseignements, il est possible d’organiser des visites commentées par groupe d’une dizaine de personnes.

Le RDV peut-être pris auprès du secrétariat du Maire en téléphonant au : 04.94.85.92.67.

De même les classes des écoles communales accompagnées de leur professeurs, pourrons dans le cadre de sorties de plein air visiter l’usine de traitement.