Édito du Maire

Depuis un an maintenant, nous vivons des jours différents. Nos vies ont été complètement bouleversées, dans tous leurs aspects, à cause d’une maladie nouvelle à effet de propagation rapide et massif. Chacun connaît un parent, un ami, un voisin qui a été atteint par la Covid 19 ou qui en est décédé.
Nous continuons à avancer dans la crise sanitaire, avec inquiétude et certitude. Inquiétude, parce le virus ne baisse pas en intensité avec un niveau aujourd’hui jamais atteint ; et certitude, car nous sommes convaincus que seule une vaccination massive pourra nous redonner de l’espoir et ainsi nous garantir un retour
à une vie normale avec une croissance économique, une vie sociale, commerciale et culturelle retrouvées.
L’adhésion de l’ensemble de la population aux mesures de confinement, aux règles de distanciation et d’hygiène, vite adoptées, a permis de réduire considérablement l’épidémie. Mais cela n’est pas suffisant. Nous resterons toujours exposés à un redémarrage éventuel de l’épidémie, à tout moment, dans n’importe quel coin reculé de la planète.
La découverte de vaccins, en un temps record, ne tient pas du miracle, mais tout simplement de l’action simultanée de nos scientifiques, qui ont agi à une vitesse incroyable, sans aucune pause dans les étapes successives de développement des vaccins. Les efforts financiers de chaque pays et de l’Union Européenne ont permis d’engager énormément en ressources humaines et en matériel. Les organismes régulateurs ont, quant à eux, attribué l’homologation des vaccins en des temps records.
Nous n’avons plus le choix, ce coronavirus a passé toutes les saisons et il mute rapidement. Il restera toujours des foyers, des réservoirs à virus et nos vies resteront par conséquent continuellement suspendues. Le stade du “pour ou contre la vaccination” est dépassé. En effet, une personne vaccinée se protège. Seul le vaccin permettra d’obtenir l’immunité collective et empêchera la propagation de la maladie. Cela participera à faire baisser son intensité, à éviter qu’elle reprenne de la vigueur, et à terme, de l’éradiquer si la population de la planète entière est vaccinée dans le même laps de temps.
Les soignants, les élus, tous les décideurs peuvent être fiers de la gestion de la crise, même si des imperfections ou évènements incontrôlables sont venus s’ajouter
à la difficulté.
Nous sommes effectivement en guerre contre ce virus et cette guerre nous ne pourrons la gagner qu’avec la volonté de tous. Il nous est permis d’espérer et de croire en la capacité de l’homme à tirer les enseignements dus à cette crise pour faire évoluer la société toujours vers un monde meilleur.
Gardons confiance et espoir. Se faire vacciner : c’est prendre soin de vous et des autres, surtout ceux que vous aimez le plus : les vôtres.

 

Claude ALEMAGNA

Maire de Lorgues
Vice-président de la D.P.V.a
Conseiller régional